À PROPOS

L'ENSEMBLE

SIX IMAGINAIRES, UNE MISSION

SixtrumMission

Sixtrum propose une exploration débridée de la percussion contemporaine tout en maintenant un lien solide avec les œuvres majeures du XXe siècle.

Formé de virtuoses aux multiples talents, Sixtrum renouvelle sans cesse son univers en se confrontant à d’autres disciplines et genres artistiques. Chacune des collaborations du groupe vise à trouver des formes d’expression inédites et des manières originales de toucher le public. L'objectif: transformer notre rapport avec la musique.

Les spectacles de Sixtrum s’adressent aux curieux et aux amateurs de nouvelles expériences. À travers ses concerts, ateliers et animations, l’ensemble se met en scène pour partager sa passion pour l’expérimentation et la création. L’excellence et le plaisir de la découverte sont au cœur des motivations de ses membres.

Sixtrum aspire à devenir un pôle majeur de la percussion de demain.

Historique

2007

Sous l'impulsion de six percussionnistes chevronnés, Sixtrum voit le jour. Le concert inaugural est donné le 17 octobre, lorsque le groupe présente Pléiades de Iannis Xenakis. Le spectacle figurera au palmarès des 10 meilleurs concerts de l'année dans le journal Le Devoir

2008

Sixtrum interprète en janvier des œuvres de John Cage, et, en septembre, la pièce Exotica de Kagel. Durant l'automne, six villes françaises accueillent le concert Pléiades lors de la première tournée européenne de l'ensemble

2009

En mars, Sixtrum retourne en France comme groupe soliste avec la SMCQ

Durant l'été, l'ensemble crée le spectacle jeunesse La Grande Tortue avec le metteur en scène Michel G Barette, en coproduction avec les Jeunesses Musicales du Canada, pour ensuite entreprendre une tournée montréalaise.

Une collaboration avec l'ensemble I Musici et un hommage au percussionniste Pierre Béluse complètent la saison.

Sixtrum se retrouve en nomination aux Prix Opus décernés par le Conseil québécois de la musique, dans la catégorie « Meilleur concert de l’année ».

2010

En janvier Sixtrum s’associe au CIRMMT pour présenter Le Scorpion de Martin Matalon, d’après le film surréaliste de Bunuel, L’Age d’or.

L'ensemble est invité au festival Printemps des arts de Monte-Carlo. Au Québec, le festival Elektra et le Festival du Centre d'arts Orford accueillent Sixtrum.

En septembre, Sixtrum se produit au Centre Canadien d'Architecture dans le cadre d'une exposition sur le compositeur Iannis Xenakis.

La Grande Tortue poursuit son ambitieux chemin.

2011

L'année s'ouvre avec Lumières!, un spectacle vidéomusical de percussions électroniques.

En collaboration avec la SMCQ, la compagnie de danse O Vertigo et le Nouvel Ensemble Moderne, Sixtrum participe au festival Montréal/Nouvelles Musiques.

En mars, l'ensemble entreprend une tournée des Maisons de la culture de Montréal soutenue par le Conseil des arts de Montréal en tournée.

Le mois d'avril est l'occasion d'un concert unique : Ligeti de père en fils.

En automne, la Société des arts technologiques (SAT) accueille deux concerts : Drumming de Steve Reich et Histoires de gestes, un spectacle où le rythme passe par le mouvement.

Sixtrum reçoit le prix Arrimages décerné par la Jeune Chambre de commerce de Montréal et le Conseil des arts de Montréal, pour son originalité et sa créativité.

La Grande Tortue continue de voyager, dans les deux langues officielles.

2012

Sixtrum profite de l'hiver pour effectuer sa première tournée dans l'Ouest canadien.

Après avoir joué Drumming en plein air au théâtre de Verdure, le groupe emmène le spectacle dans une tournée des Maisons de la culture.

À l’automne, Sixtrum joue de la radio à la radio – une diffusion en directe pour la CBC de Imaginary Landscape No. 4 de John Cage.

L'ensemble est à nouveau finaliste pour un Prix Opus, cette fois dans la catégorie « Meilleur concert de musique contemporaine » pour 2011-2012.

La Grande Tortue se promène en France.

2013

La tournée Drumming se poursuit alors que le spectacle Exoticaest repris dans le cadre du festival MNM.

Sixtrum offre un atelier de création au studio Timpano Percussion, en collaboration avec le compositeur Philippe Leroux.  En Mai l’ensemble réalise Des Puces et des Drums, un concert précédé d'expérimentations sur la spatialisation du son, en co-production avec le CIRMMT à l'École de musique Schulich.

L'ensemble collabore avec l'artiste multimédia Herman Kolgen dans le cadre du concert Train Fragments, lors du festival MUTEK.

En août, Sixtrum prend part au Jacob's Pillow Dance Festival au Massachusetts en compagnie de O Vertigo et de la SMCQ.